Antoine Olivi Couteaux Contemporains

 

« Je me tiens comme la terre m’a créée
avec la poésie de mes forêts
et le vent de mes blessures
je vous livre
l’odeur de la cuisine
et de la chambre à coucher
                                             la graisse
                                                             et le miel
un rêve découpé par un couteau
qui écorce
une orange »
Maram al-Masri

 

La Coutellerie Corse réinventée


Portrait Antoine OliviUne rencontre

Je dois bien l’avouer, je suis tombée amoureuse des couteaux d’Antoine instantanément. Lors de notre première rencontre, il a déplié un morceau de cuir brun sur un coin de table pour me montrer quelques-unes de ses dernières pièces. Il a précisé : « ceux-là sont déjà tous vendus ». C’était en hiver. Je me rappelle lui avoir dit qu’un jour, je le revendrais.

Antoine partage sa vie entre la Corse, son île d’origine, et les montagnes du continent. Une forge ici et une autre là-bas. Le bois noirci des forêts de Bonifatu, de très vieux aciers du fond des âges, et beaucoup d’huile de coude.

Forge d'Antoine Olivi

Un homme, un savoir-faire

Encore inconnu du grand public, jeune, il cherche, il innove. Il s’inspire des grandes traditions coutelières corses, et les bouleversent. Sa facture est empreinte d’une géométrie contemporaine, à la rustique farouche. Indémodable donc. Il joue avec les essences, accorde le buis, le genévrier, l’olivier à des bois exotiques, à de l’ébène. Des manches avec des lames tantôt Couteaux Corses Antoine Olivibrutes, tantôt polies comme des miroirs. S’il fait un Damas, les vagues du métal se poursuivront dans les veines du bois. Il travaille l’équilibre d’une pièce comme on ajusterait le haut et le bas d’un corps. Ses réalisations ne sont pas de simples couteaux. Elles vibrent d’une énergie particulière, à la poétique androgyne. Il n’est jamais content, évidemment. Mais il a dans ses yeux cette lumière des grands artistes, empêtrés par le génie et le faire.

 

Techniques & Précautions


Ses couteaux sont tous des pièces uniques, cela va de soi. Techniquement, ils sont en acier trempé oxydable. Trempés dans de l’huile d’olive corse. Bruts de Forge ou travaillés avec du bois. Parfois pliants, mais surtout pour la table et la cuisine. Leur fil est si affûté qu’il tranche divinement une tomate du jardin sans broncher.

Personnellement, je ne touche plus un autre couteau dans ma cuisine.

Ces couteaux étant en acier oxydable, il est vivement conseillé de rincer les lames et de bien les sécher après chaque utilisation. Afin de maintenir la qualité des manches en bois, le lave-vaisselle est déconseillé.

 


dans-les-yeux-de-lucie-logo

Dans les Yeux de Lucie est fièrement son unique représentant en Haute-Corse, à l’année. Prix sur demande. Envois de pièces possible.

 

Retour page Merveilles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s